Sommaire

Le couvre-joint est une pièce effilée qui permet de cacher les joints venant séparer deux éléments. Il en existe différents modèles, aussi bien destinés à un usage professionnel que privé. Le choix, primordial, est à réaliser en fonction de l'emploi qui lui est réservé.

Couvre-joints : les différents types de pose

C'est l'usage destiné au couvre-joint qui va définir le choix du type de pose. Il en existe trois différents.

Les modèles à clipser

Les modèles à clipser sont particulièrement utilisés pour l'habillage et la protection des joints de dilatation standard et sismiques. Leur principal avantage réside dans le fait qu'ils ne nécessitent ni collage, ni perçage, offrant une rapidité d'installation non négligeable. Que ce soit dans la construction ou la rénovation, ils sont très prisés pour leur esthétisme et leur caractère économique.

On les retrouve sur tout type de structure, allant des murs et façades aux plafonds, en passant par les sols à trafic léger. Ils sont très utilisés dans le domaine professionnel. Les clips sont principalement en acier et vont varier en fonction de la largeur des joints.

La pose collée

Autre type de pose répandu, la pose collée. Ces couvre-joints sont particulièrement utilisés en intérieur. Le collage s'effectue par l'intermédiaire de bandes latérales adhésives, après avoir retiré le film de protection en silicone qui les recouvre. Une finition de qualité et le collage par simple pression constituent leurs principaux atouts. Ils conviennent parfaitement pour le recouvrement de joints de murs ou de sols relativement peu sollicités.

La pose fixée

Le dernier type de pose n'est autre que la pose fixée. Le plus souvent pré-percé, le couvre-joint est relativement facile à installer et la pose est particulièrement résistante. Ces couvre-joints conviennent aussi bien en intérieur qu'en extérieur, que ce soit sur des façades, des murs ou des plafonds. Autre avantage non négligeable, ils peuvent même supporter un trafic léger.

Lire l'article Ooreka

Couvre-joints : quels matériaux ?

Les matériaux les plus répandus sont l'acier, l'aluminium, le PVC et le laiton.

  • L'acier est particulièrement utilisé dans la composition des couvre-joints à coller. Souvent poli, il est recouvert d'un film de protection pour éviter les rayures.
  • L'aluminium est très apprécié pour les nombreux effets qu'il propose. Qu'il soit brut, laqué ou anodisé, on le retrouve aussi bien dans la composition de couvre-joints collés que de couvre-joints clipsables ou fixés. Il est particulièrement décoratif.
  • Le PVC est également très répandu, surtout pour les couvre-joints clipsables. Il plaît pour son caractère économique et l'étendue de son offre en termes de coloris.
  • Le laiton est un matériau que l'on retrouve majoritairement dans la constitution des couvre-joints clipsables. Très esthétique, il se décline en plusieurs effets, comme patiné ou brillant.

Où trouver des couvre-joints et pour quel prix ?

Le couvre-joint est une pièce particulièrement importante, que ce soit pour l'esthétisme de la surface mais également pour la protection et l'habillage du joint sous-jacent. Vous pouvez en trouver dans certaines enseignes de construction et de bricolage, mais surtout dans les magasins spécialisés. Comptez 20 € pour un couvre-joint clipsable en PVC de 3 m de long.