Sommaire

La pollution des sols est une problématique d'actualité. Avec son impact direct sur l'environnement et par conséquent, sur la santé des hommes, des animaux et des végétaux, la pollution des sols est un véritable problème qui mobilise autant les pouvoirs politiques que les citoyens.

Voyons ensemble de quoi il retourne exactement, quelles peuvent être les causes de la pollution des sols et, pour mieux comprendre, quelques-uns des exemples de pollution les plus marquants.

Pollution des sols : définition

La pollution des sols est un élément perturbateur pour de nombreux écosystèmes. Ses effets sont de plusieurs ordres, à savoir différés ou immédiats, mais aussi indirects ou directs. 

Le degré de gravité de la pollution des sols est variable. Il dépend de plusieurs facteurs, comme :

  • la nature du sol, qui peut impacter, selon les cas, sur la diffusion des métaux ;
  • les risques de transmission d'éléments pathogènes suite au transport de terre ;
  • le niveau de dégradabilité de chaque élément perturbateur/polluant ;
  • la capacité même du polluant à impacter de quelque façon que ce soit le fonctionnement de la biosphère ou d'un écosystème.

Pollution des sols : quelles causes ?

Tout comme le degré de gravité des différentes pollutions, les causes d'une pollution des sols sont extrêmement diverses. Les pollutions sont recensées dans un registre dédié après avoir été cartographiées. Les causes d'une pollution des sols peuvent être liée à :

  • Une activité : elle peut être industrielle ou agricole. Mais il peut aussi s'agir d'une guerre, de la pratique sportive, de loisirs, ou encore de certaines catégories d'accidents.
  • Un polluant, à savoir :
    • les explosifs,
    • les éléments chimiques employés dans le domaine militaire,
    • les pesticides,
    • le goudron,
    • les acides,
    • les hydrocarbures,
    • le chrome,
    • les phtalates,
    • les radionucléides,
    • les huiles minérales,
    • le cyanure,
    • etc.

Exemples de pollution des sols

Tous les pays agissent de plus en plus pour lutter contre la pollution des sols, par exemple en mettant en place des codes de l'environnement pour limiter l'emploi de substances et produits polluants. C'est par exemple le cas de la loi Grenelle qui est strictement suivie dans le domaine de l'urbanisme afin d'éviter les risques de pollution des sols.

Les particuliers peuvent également avoir un impact dont ils n'ont pas forcément conscience. Voici quelques exemples récurrents de pollution des sols liée à des activités que chacun d'entre nous est susceptible de pratiquer au quotidien, que ce soit à titre privé ou à titre professionnel, sans avoir toujours conscience de leur impact sur l'environnement.

  • utiliser sa voiture : émissions de CO2 ;
  • laver sa voiture : les produits utilisés se déversent dans les nappes phréatiques ;
  • participer à un ball-trap : dispersion de particules de plomb ;
  • traiter sa pelouse ou son green de golf : on utilise trop souvent des pesticides dont certains contiennent de l'arsenic ;
  • chauffer et plus encore surchauffer son logement : certains modes de chauffage sont plus polluants que d'autres ;
  • réparer des routes : pollution par le goudron.

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider